Depuis plus de 50 ans, l’ADUAM accompagne les communes de Martinique dans la réalisation de leurs documents de planification, de la phase d'élaboration à la phase d'approbation. La planification communale est restée un domaine majeur de l’activité de l’agence. Sur ces trois dernières années, elle a été chargée de 18 missions portant sur des Plans Locaux d'Urbanisme (élaboration, révision ou modification, déclarations de projets) à la demande des communes et des autres collectivités.


Une solide expérience en termes de planification

Grâce à son expérience singulière dans le domaine de la planification, l’ADUAM utilise aujourd’hui une méthode originale et personnalisée pour répondre aux attentes des élus et les aider à cerner les enjeux de la construction de leur territoire. Ses compétences humaines et techniques (SIG, cartographie, infographie, centre de ressources urbaines) lui permettent d’apporter un vrai savoir-faire notamment en terme d’écriture réglementaire et de zonage, de concertation avec la population et les PPA, d’animation de la démarche, de mise en conformité avec les normes supra (PPR, SAR…) et textes (décret 2006 sur les évaluations environnementales, loi DUFLOT sur le logement, Grenelle pour l’environnement… et maintenant ALUR), jusqu’à la mise en place du projet urbain dans les centres bourgs et les quartiers. Sensible à l’approche environnementale, elle est formée à la démarche AEU promue par l’ADEME et aux évaluations d’impacts sur la santé (EIS) susceptibles d’enrichir encore les documents avec la prise en compte de la dimension santé.


La plus value  de l'ADUAM

En intervenant à toutes les échelles du territoire, l’agence a une vision globale sur l’ensemble de la Martinique, atout considérable pour assurer une meilleure cohérence entre les différents documents de planification (PLU, SCoT, SAR…) et projets.Au-delà de la phase d’élaboration du dossier, sa mission de veille et d’observation en continu des évolutions urbaines, lui permet de faire un retour aux décideurs et de mettre à disposition de ses membres un certain nombre d’indicateurs, notamment par l’intermédiaire de ses observatoires et ses publications.


L’allurisation des PLU

Le vaste chantier de révision des plans locaux d’urbanisme consécutif aux lois Grenelle et ALUR, qui ne peut se concevoir sans une intervention affirmée de l’ADUAM. Aussi l’agence se donne les moyens d’intervenir sur les PLU de la quasi totalité du territoire, car l’enjeu de la cohérence de l’ensemble et de la compatibilité aux SCOT et au SAR exige une vision globale. Cependant l’implication de l’ADUAM n’est pas la même partout et elle propose différents niveaux de missions allant de la simple association aux réunions de PPA, jusqu’à la prise en charge complète du PLU dans ou hors du Programme partenarial.

                                                                                   

Télécharger :

→ La planification communale (mars 2017)
→ Etat d’avancement des POS/PLU (mars 2016)

 


→ Dernières actualités

Atelier de co-construction du Projet d'Aménagement et de Développement Durables

Les « tables rondes » de St-Joseph se sont tenues le 27 novembre 2017 à l'hôtel de ville.

Elles ont constitué une étape essentielle où la parole a été donnée à l’ensemble de l’équipe municipale pour faire émerger le Projet d’Aménagement et de Développement Durables. Dans le cas de la commune de St-Joseph, ce moment d’échange et de réflexion collective a permis de prendre en compte le Plan Communal de Paysage pour mieux l’intégrer au projet politique.

En tout premier lieu, l’équipe de l’ADUAM a reformulé les enjeux partagés puis expliqué le déroulement de la séance participative. L’objectif recherché était qu’au terme des échanges, les élus aient exprimé leurs souhaits pour le devenir de leur commune dans les années à venir.

Un atelier de co-contruction du PADD avec les élus, pour quoi faire ?

  • Définir avec  les élus les objectifs d’organisation, de développement urbain, de protection et de mise en valeur des espaces naturels et agricoles de la commune,
  • Aboutir à l’expression d’un projet global pour le territoire mettant en avant des points forts et des spécificités de la commune,

→La méthode :

La concertation s’est articulée autour de trois thèmes choisis : environnement, économie, habitat.

Trois tables accueillaient les élus avec un support de communication adapté (cartes IGN, photos aériennes, grande page blanche). Un animateur écoutait les participants, notait leurs visions, leurs idées, posait des questions si besoin pour mieux comprendre les intentions des élus. Ces tables rondes ont permis de s’exprimer par petits groupes (en notant les idées mais aussi en les localisant sur une carte quand cela était possible) sur une durée de 30 minutes.

Puis les groupes ont été invités à changer de table. A l’issu de ces échanges, les trois animateurs ont restitué à l’ensemble des participants les projets énoncés par thématiques. Cela a permis de valider un projet commun, de s’accorder sur une vision du territoire dans le futur.

→Les résultats :

Les « tables rondes » de St-Joseph ont permis de mettre en place les conditions nécessaires à un échange équilibré et productif. Cela a offert aux élus la possibilité de mieux formuler leurs intentions pour leur territoire sans retenues et dans un temps d’échange dynamique.

A l’issue de cet atelier, l'ADUAM a rédigé une première version du Projet d’Aménagement et de Développement Durables et dessiné des cartes thématiques (support de communication du projet) ; une première version qu’elle soumettra sous peu au conseil municipal pour la faire valider.

 

                                       


Approbation du PLU du Gros-Morne

La ville du Gros-Morne a approuvé son Plan Local d’Urbanisme par délibération du Conseil Municipal en date du 04 décembre 2017. Le Plan Local d’Urbanisme se substitue au Plan d’Occupation des Sols qui ne répondait plus aux objectifs municipaux.

La ville du Gros-Morne a prescrit l’élaboration de son PLU le 17 décembre 2002. Après une phase d’études qui a permis de définir un projet de territoire pour les quinze prochaines années, le Conseil Municipal a débattu de son Projet d’Aménagement et de Développement Durables finalisé le 12 mai 2016.

Tout au long de la phase études, les habitants du Gros-Morne ont pu apporter leurs contributions à l’élaboration du projet, au cours de différentes réunions publiques ou par l’intermédiaire d’un registre mis à la disposition en mairie.

Le Conseil municipal a arrêté son projet de PLU le 28 mars 2017 et l’a transmis à l’ensemble des Personnes Publiques Associées. Une enquête publique s’est déroulée du 24 août au 25 septembre 2017, pendant laquelle la population gros-mornaise a pu faire des observations sur le projet.